Programmation 2014

Date de mise à jour : 5 mai 2015

Séminaire du vendredi 24 Janvier 2014 de 11h-12h, en salle écureuil de la Maison de la Télédétection

Sentiment, territoire et société : de l’analyse à la décision par Éric Kergosien (Post-doctorant à la MTD).

Résumé :  L’objectif de ces recherches est d’analyser la perception qu’ont les acteurs de leur territoire pour proposer des outils et des méthodes de prise de décision. Ces recherches sont financées avec le soutien de la Maison des Sciences de l’Homme (MSH) de Montpellier dans le cadre du projet SENTERRITOIRE. Ce projet réunit des chercheurs dont les domaines de compétence concernent (i) l'analyse des dynamiques territoriales, (ii) l’accompagnement des usagers dans l’appropriation de l’information géographique, (iii) l’extraction automatique dans les documents numériques de descripteurs géo‐spatiaux et la fouille d’opinion, (iv) la représentation des connaissances et la recherche d’information. Pour une meilleure analyse de la perception des territoires, ce projet se décline en deux étapes. La première consiste en la récolte des données numériques (ensemble des informations spatiales et opinions disponibles sur le territoire), leur éventuelle agrégation et structuration. La seconde vise, d'une part, la mise à disposition de ces données afin de permettre une interrogation et restitution adaptées aux besoins des acteurs territoriaux et, d'autre part, leur mise en relation dans un objectif de découverte de nouvelles connaissances et de critères de décision.

Séminaire  du 11 avril 2014, campus SupAgro, Salle de réunion du bât 37

Apprentissage d'arbres de décision à partir de données incertaines dans le cadre des fonctions de croyance. Application à la prédiction de la qualité du caoutchouc par Nicolas Sutton (Cirad, MISTEA/IATE):

Résumé : Dans de nombreuses applications, les données d'apprentissage sont entachées d'incertitude. Les utiliser dans leur forme incertaine est important pour les traiter au mieux, mais cela reste un challenge difficile du fait du manque de compatibilité de la plupart des méthodes d'apprentissage classiques avec ce type de données.

Nous avons développé un algorithme d'apprentissage d'arbres de décision, dits E2M. Cet algorithme permet l'apprentissage d'arbres de décision à partir de données incertaines représentées par des fonctions de croyance, lesquelles peuvent être vues comme une généralisation des probabilités. La théorie des fonctions de croyance a été proposée par Dempster dans les années 60, et permet le traitement de différentes formes d"incertitude.

La méthodologie que nous avons développée est basée sur des estimations réalisées par la maximisation d'une vraisemblance adaptée aux fonctions de croyance.

Le caoutchouc naturel, issu de l'arbre hevea brasiliensis, possède des qualités d'élasticité et de résistance à la chaleur sans commune mesure avec le caoutchouc synthétique. Cependant cette qualité est très variable et est encore assez mal comprise par les experts.

Après une présentation des arbres de décision E2M et des données hévéa, nous proposons deux manières de modéliser l'incertitude des données et appliquons les arbres de décsion E2M aux données ainsi obtenues. Nous montrons  que les classifieurs obtenus permettent des interprétations différentes des classifieurs classiques.

Séminaire du 16 mai 2014, campus SupAgro, Salle de réunion du bât 37

Assemblage de vins sous contraintes par Philippe Vismara (MISTEA/LIRMM):

Résumé : En œnologie, l'assemblage consiste à mélanger plusieurs cuvées afin d'obtenir un vin cible. Des progrès dans l'analyse des arômes permettent aujourd'hui de mesurer un ensemble de composés chimiques influençant le
goût d'un vin. Il devient ainsi possible de concevoir un outil d'aide à la décision pour le problème suivant : étant donné un ensemble de vins cibles à produire, quelles quantités doit-on prélever dans chaque cuvée
afin de produire des vins qui respectent différentes contraintes (concentration en arômes, volumes, degré alcoolique, prix, ...). L'exposé présentera une première modélisation de ce problème sous forme
d'une optimisation Min-Max (pour minimiser les écarts obtenus avec les concentrations souhaitées pour chaque critère aromatique) sous contraintes numériques linéaires et quadratiques ainsi que le résultat
des expérimentations préliminaires réalisées avec deux types de solveurs.

Séminaire du 23 Mai, campus de SupAgro, salle A, bât 6 

Modélisation de dynamiques spatiales au service de la gestion de l'usage des sols : un exemple d'utilisation du langage Ocelet à l'île de la Réunion par Pascal Degene (CIRAD)

Résumé : Ocelet est un langage métier dédié à la modélisation et la simulation de dynamiques spatiales développé à l'UMR TETIS. A travers le concept de graphe d'interactions, Ocelet permet l'intégration de processus spatiaux dans leur diversité de représentations. Cette intégration favorise une compréhension systémique et spatialisée des processus en jeux sur un territoire ou un paysage.

Après une introduction à l'outil Ocelet, un exemple d'application sera présenté portant sur la compétition pour l'espace, aux frontières entre zones péri-urbaines, zones agricoles et zones protégées dans l'ouest de l'île de la Réunion. La modélisation de dynamiques spatiales et des processus qui les engendrent est le fruit d'une collaboration étroite entre chercheurs, acteur et gestionnaire du territoire. La cartographie dynamique issue de ces simulations est en particulier utilisée pour susciter des réactions, alimenter les réflexions, et joue donc le rôle "d'objet intermédiaire" dans un exercice de co-construction d'une vision partagée des enjeux et des scénarios d'action possible.

Séminaire du 27 Juin, campus de SupAgro, salle de réunion, bât 37

Simulation des activités humaines dans les systèmes de production agricoles par François Guerrin (Inra, Département MIA et Cirad, UR Recyclage et risque, Campus de Lavalette, Montpellier)

Résumé : Les modèles de simulation dynamique permettent d’explorer et d’évaluer différents scénarios de gestion de systèmes de production agricoles considérés tant au niveau de l’exploitation que du territoire. Au-delà de la représentation des processus biophysiques sous-jacents (flux de matières directement issus des productions animales, végétales et de l’environnement) il est aussi crucial de rendre compte dans de tels modèles des activités agricoles qui leur sont étroitement liées (flux de matières issus des actions humaines). Dans cet objectif, je présenterai dans mon exposé les cadres de représentation de l’action utilisés dans les modèles de simulation que nous développons selon ses deux dimensions fondamentales : temporelle (approche basée sur la dynamique des systèmes) et spatiale (approche basée sur les systèmes multi-agents et les concepts d’affordance et de stigmergie). L’intégration de ces deux cadres sera également discutée.

Séminaire du 11 Juillet, Amphi SC 002, Politech, Campus de l'Université Montpellier 2

Construction et évolution d'une ressource termino-ontologique dédiée à la représentation de relations n-aires, application à l'évaluation du risque microbiologique dans des aliments emballés par Rim Touhami (UMR IATE et UMR MIA Paris)

Résumé : Les ontologies sont devenues incontournables pour définir des vocabulaires standardisés ainsi qu’une représentation partagée d’un domaine d’intérêt. La notion de Ressource Termino-Ontologique (RTO) permet d’associer une partie terminologique et/ou linguistique aux ontologies afin d’établir une distinction claire entre la manifestation linguistique (le terme) et la notion qu’elle dénote (le concept). Les RTOs sont actuellement au coeur de nombreuses méthodes, outils et applications de l’Ingénierie des Connaissances (IC), discipline de l’Intelligence Artificielle permettant en particulier de développer des méthodes et des outils de capitalisation de connaissances.
L’objectif de cette thèse, qui s’inscrit dans les problématiques de l’IC, est de capitaliser des données expérimentales issues de documents textuels (articles scientifiques, rapports de projet, etc.) afin de pouvoir les réutiliser dans des outils d’aide à la décision. Nous avons d’abord défini la notion de relation n-aire permettant de relier plusieurs arguments et l’avons modélisée dans une nouvelle RTO, baptisée naRyQ. Cette notion de relation n-aire nous a permis de modéliser des mesures expérimentales (e.g. diffusivité de l’oxygène dans un aliment, perméabilité à l’oxygène d’un emballage, broyage d’une biomasse, etc.) réalisées sur différents objets d’études (produit alimentaire, emballage, procédé de transformation, etc.). Afin d’implémenter la plateforme de capitalisation, nommée @Web, nous avons modélisé la RTO naRyQ en OWL/SKOS et défini l’ensemble des contraintes de cohérence qu’elle doit respecter. Enfin, une RTO étant amenée à évoluer pour répondre aux besoins de changement, nous avons proposé une méthode de gestion de l’évolution de cette RTO qui permet de maintenir sa cohérence de manière préventive. Cette méthode est implémentée dans le plug-in Protégé, nommé DynarOnto.

Séminaire du 10 Octobre, campus de SupAgro, salle de réunion, bât 37

Pl@ntNet : un système d'information collaboratif et distribué pour la botanique et la biodiversité par Samuel Dufour-Kowalski, INRA, UMR AMAP, Montpellier

Résumé: L’identité, la distribution géographique et les usages des plantes sont des connaissances indispensables au développement de l’agriculture et à la gestion de la biodiversité. Ces informations de base sont souvent difficilement accessibles aux personnes concernées comme aux enseignants, aux chercheurs ou aux citoyens. Qui plus est, ces informations sont souvent incomplètes dans les régions tropicales et méditerranéennes, qui sont pourtant celles qui abritent la plus grande diversité végétale.

Le projet Pl@ntNet tente de contribuer à combler ces lacunes par des recherches innovantes et transdisciplinaires, à la frontière entre botanique intégrative et sciences de l’informatique. Pour cela, le projet s'appuie sur une infrastucture informatique visant  - à faciliter l'identification des plantes et faire remonter des observations botaniques, - à permettre le travail collaboratif, l’agrégation, la gestion, le partage et l’exploitation de jeux de données sur les plantes,  - à encourager les sciences participatives, en tant que vecteur d’accumulation et de validation de données botaniques. Cette infrastructure informatique, ou système d'information se compose d'une application pour terminaux mobiles d'aide à l'identification, d'applications de stockage et de gestion de données distribuées, et d'applications web pour la validation et la publication de données et exploitent pour partie les technologies issues du big-data et de la mouvance NoSQL.

Séminaire du 13 Novembre, campus de SupAgro, Amphi 206, bât 9

Ontological Analysis and Conceptual Modelling: An Introduction par Nicola Guarino, head of the Laboratory for Applied Ontology (LOA), part of the Italian National Research Council (CNR) in Trento, Italie.
 
 Abstract: One of the key tenets of Applied Ontology is that conceptual modeling— making explicit people’s assumptions about a domain structure for purposes of understanding and communication—can greatly benefit from the rigorous tools of formal ontological analysis. In this talk, after a brief introduction to Applied Ontology, I will focus on the basic tools of formal ontological analysis, based on fundamental notions such as unity, essence, identity, and dependence. On the basis of such notions, I will introduce the main distinctions of the DOLCE ontology.

Date de mise à jour : 5 mai 2015

Cookies de suivi acceptés