Programmation 2013

Date de mise à jour : 28 janvier 2014

Séminaire du vendredi 25 Janvier 2013 de 11h-12h, en salle de réunion du Bât 37 sur le campus de SupAgro

Entre stratégie collective et intérêts individuels - Application à l'amélioration de la performance industrielle par Jacky Montmain et Abdelhak Imoussaten LGI2P de l'Ecole des Mines d'Alès.

Résumé: Lorsque la performance d’un système est mesurée par un grand nombre d’indicateurs et qu’il existe maintes actions potentielles susceptibles d’améliorer cette performance multicritère, il est souvent difficile d’isoler les actions les plus pertinentes. Qui plus est, les actions sont généralement rattachées à des services ou départements distincts, qui ne connaissent pas nécessairement ou mal les capacités des départements voisins pour coordonner une action conjointe et dont les intérêts individuels peuvent être sources de compétition voire de conflit. Un pilotage collectif efficace du projet d’amélioration nécessite donc entre autres de connaître les enjeux et les fonctions de la communication entre les départements (échange collaboratif des connaissances utiles), d’identifier les clés de la dynamique de groupe (identification des enjeux collectifs et individuels). Ce séminaire propose deux points de vue extrêmes relativement à ce concept de pilotage collectif de l’amélioration : 1) le premier point de vue correspond à une situation idéale où chacun dévoile ses capacités et n’a d’autre objectif que la réussite du projet collectif. La décision se ramène à un problème d’optimisation combinatoire ; 2) le second point de vue correspond à une situation plus réaliste, où l’information partagée est l’information juste nécessaire au déroulement de l’action collective et où les intérêts individuels viennent se greffer à l’objectif commun. Ce dernier point de vue s’apparente davantage à un modèle de décision en organisation.

Séminaire du vendredi 22 Février 2013 de 11h-12h, en salle de réunion du Bât 37 sur le campus de SupAgro

Informatique Décisionnelle pour l’environnement : Principe, architecture informatique et outils d’exploration des données par André Miralles UMR TETIS Montpellier.

Résumé: De plus en plus souvent, l’information relative à un domaine ou à un thème particulier est disséminée sur de nombreux supports physiques (base de données, fichier texte, fichier Excel, etc.). Aussi, lorsqu’on souhaite faire une analyse ou qu’un décideur doit prendre une décision, il faut la plupart du temps centraliser cette information et la transformer en indicateurs pour la rendre pertinente. Ces étapes de centralisation et de transformation s’avèrent souvent fastidieuses et difficiles à réaliser dans un délai raisonnable. L’information décisionnelle (Business Intelligence) est un pan de l’informatique qui propose des méthodes et des outils facilitant la centralisation de cette information au sein d’entrepôts de données tout en la structurant pour des analyses ou des prises de décisions. Des outils OLAP (OnLine Analytical Processing) ou SOLAP (Spatial OLAP) permettent de naviguer dans ces entrepôts de données restituant ces données sous forme cohérente, lisible et facile d'accès.

Séminaire du vendredi 22 Mars 2013 de 11h-12h, en salle de réunion du Bât 37 sur le campus de SupAgro

Vers un Outil d'Aide à la Décision basé sur l'Aide au Choix: arbres, variables qualitatives et algorithmes par Olivier Naud UMR ITAP Montpellier.

Résumé: Le paradigme de l’agriculture dite "raisonnée" évolue de la notion de "respect de bonnes pratiques" vers celle de l’amélioration continue des procédés culturaux à des fins environnementales. Nous faisons l’hypothèse que de nombreuses connaissances, et notamment des connaissances expertes, peuvent être représentées sous la forme d’arbres de choix. Les systèmes agricoles sont complexes et présentent de très nombreux paramètres, qui sont de plus variables dans le temps et dans l’espace. La connaissance agronomique de référence se traduit donc par des arbres de choix de grande taille. L'exposé présentera nos principes de modélisation et l'objectif de nos algorithmiques destinés à explorer rapidement de tels arbres. On présentera en particulier un algorithme de sélection basé sur la réorganisation hiérarchique d’un arbre de choix.

Séminaire du vendredi 17 Mai 2013 de 11h-12h, en salle écureuil Maison de la télédétection

Construction de thésaurus et ontologies de domaine relatives aux sciences de l’environnement par Marie Angélique Laporte UMR EspaceDev Montpellier.

Résumé: Les différents experts de domaine en sciences de l’environnement (télédétection, écologie par exemple) utilisent des standards de classifications spécifiques à leur domaine. En conséquent, de nombreuses données sont disponibles à cet effet mais sont pour le moment très peu réutilisées du fait de leur hétérogénéité. Afin de pouvoir utiliser les informations existantes, il est donc nécessaire de mutualiser ces données. Les thésaurus et les ontologies de domaine sont une solution envisageable à ce problème. En effet, la mise en place de passerelles sémantiques va permettre de lier les systèmes de classifications existants afin d’améliorer les recherches interdisciplinaires.

Séminaire du vendredi 5 Juillet 2013 de 11h-12h, en salle de réunion du Bât 37 sur le campus de SupAgro

Système d’argumentation structurée basé sur les points de vue. Application à l’interrogation des bases de données.
par Nouredine Tamani, UMR IATE/INRA, LIRMM/équipe INRIA GraphIK

Résumé: Dans le cadre du projet européen EcoBioCap portant sur la conception d’emballages alimentaires basés sur des composants biodégradables et bio-sourcés , un outil d’aide à la décision est en cours de développement afin d’aider les industriels dans leurs choix de matériaux à utiliser. En plus des caractéristiques des produits à emballer (paramètres de respiration, durée de vie, etc.), utilisées pour l’interrogation de la base de données des emballages, il est important d’intégrer les différentes contraintes et préférences des acteurs de la filière, tels que les industriels, les consommateurs, les autorités sanitaires, etc. Les besoins et les préférences exprimés dans ce contexte peuvent être conflictuels ; d’où la nécessité de mise en place d’un processus d’argumentation afin de dégager les solutions cohérentes à même d’aider à la prise de décision.
Aussi, nous introduisons une approche d’argumentation qui combine une logique de description (DLR-Lite) pour l’expression des besoins des acteurs du domaine, avec le système d’argumentation structurée ASPIC+ pour le calcul des sous-ensembles maximaux d’arguments cohérents appelés extensions. La logique de description DLR-Lite permet aux acteurs de construire différentes bases de connaissances exprimées sur le domaine de valeurs d’une base de données relationnelle. La fusion de ces bases de connaissances peut générer une spécification dans laquelle les préférences (argumentées) des acteurs peuvent se contredire, car elles sont exprimées selon des points de vue différents. Dans ce cas, la spécification obtenue modélisée comme une instance d’ASPIC + génère des extensions vides, quelle que soit la sémantique de Dung considérée. Cette situation se produit lorsqu’un même objet est accepté selon certains critères et rejeté selon d'autres.
Nous définissons alors un système d'argumentation basé sur des points de vue. Un point de vue est une instance d’ASPIC + définie sur les préférences exprimées sur un critère unique. Les points de vue sont ensuite regroupés en fonction des buts à atteindre pour former des collections regroupant des critères positifs et négatifs pouvant être utilisés pour exprimer une requête bipolaire.
Mots clés: Argumentation Structurée, ASPIC+, préférences argumentées, interrogation bases de données, bipolarité.

Séminaire du vendredi 27 Septembre 2013 de 11h-12h, en salle A bâtiment 1 sur le campus de SupAgro

L’intégration face à l’ouverture des données

 par Chantal Reynaud, LRI Orsay

Résumé: L’ouverture des données publiques s’ajoute à une tendance d’ouverture des données privées. L’ensemble constitue aujourd’hui une masse de données de plus en plus considérable mise à disposition des citoyens et représentant une source extrêmement prometteuse. Leur exploitation passe par une intégration au sein, par exemple, d’entrepôts qui représente un enjeu applicatif d’une importance majeure. Plusieurs dimensions du problème sont à prendre en compte pour y répondre.

Nous étudierons le recours à des ontologies et à leur alignement pour typer ou organiser les données dans un contexte où à la fois les données et les ontologies sont extrêmement volumineuses, où elles proviennent d’horizons très divers et où elles évoluent perpétuellement. Nous aborderons le problème de l’exploitation des données tabulaires qui aujourd’hui représentent encore une grande partie des données du Web disponibles. Enfin nous aborderons l’extraction de données disponibles via les réseaux sociaux.

Cette présentation prendra appui sur les travaux récents développés dans l’équipe IASI du LRI dans le cadre de divers projets, en particulier le projet ANR GeOnto appliqué au domaine géographique, le projet DataBridges, en particulier les travaux réalisés dans l’activité « Data Integration in Digital Cities » de l’EIT ICT Labs appliqué aux données pour les villes numériques, et le projet DynaMO réalisé en partenariat avec le CR SANTEC du Luxembourg dans le domaine des données bio-médicales.

Séminaire du vendredi 25 octobre 2013 de 11h-12h, en salle de réunion de la Halle Bâtiment 37 Campus SupAgro

Ontology of units of measure and related concepts

 par Hajo Rijgersberg, DLO/FBR Wageningen
 

Science and engineering heavily depend on the ability to share data and models. Formalization of units of measure and related concepts, such as quantities and dimensions, is vital in exchanging and processing quantitative information.

Information sharing requires the availability of proper formal standards. Ontologies provide such standards. Ontologies in the area of units and quantities do exist, but they appear to only define subsets of the necessary concepts and relations identified in the domain.

 This led us to propose an alternative design, reusing the best features of the existing ontologies, OM – Ontology of units of Measure and related concepts. To make OM available for arbitrary software systems, we have developed a number of web services that offer a standardized interface. One of the applications we have developed is a Microsoft Excel add-in that assists in annotating data and performing unit conversion. Finally we put design decisions of the ontology in perspective and discuss open issues.

Séminaire du vendredi 29 novembre 2013 de 11h-12h, en salle écureuil de la Maison de la Télédétection

Les ontologies dans les images satellitaires : Interprétation sémantique des images

par Samuel Andrés (Doctorant UMR EspaceDev)

Le potentiel d'images satellitaires accessible s'accroît de telle manière que se pose maintenant la question de son exploitation la plus efficace possible. C'est l'objectif du projet CARTAM-SAT que de fluidifier la chaîne de traitement depuis les satellites jusqu'aux utilisateurs des images ou les décideurs. Les recherches présentées s’inscrivent dans ce cadre.

Elles se placent à la jonction de deux domaines scientifiques : le traitement d’images et la représentation des connaissances. Elles proposent une approche ontologique d'analyse des images satellitaires qui consiste à formaliser différents types de connaissances et de conceptualisations implicitement utilisés par les logiciels de traitement d'image et par les experts en télédétection, puis de raisonner automatiquement sur la description d'une image pour en obtenir une interprétation sémantique.
Ce principe général est susceptible de nombreuses déclinaisons techniques. La mise en œuvre a consisté en la réalisation d'un prototype alliant une bibliothèque d'analyse d'images satellitaires et un raisonneur basé sur les ontologies. L'implémentation proposée dans la thèse permet d'explorer quatre déclinaisons techniques du principe qui mènent à des discussions sur la complémentarité des paradigmes d'analyse "pixel" et "objet", la représentation de certaines relations spatiales et la place de la connaissance par rapport aux traitements.

Séminaire du vendredi 20 décembre 2013 de 11h-12h, Campus SupAgro

Apport des ontologies en recherche d’information

par Vincent Ranwez (Professeur SupAgro Montpellier)

La masse de données à laquelle nous avons accès ne cesse d’augmenter, mais trouver rapidement l’information pertinente dans cette masse n’en devient souvent que plus difficile. La majorité des moteurs de recherche se base sur une recherche textuelle booléenne simple (le mot tapé dans la requête est ou n’est pas présent dans le document) ou plus élaboré en s’appuyant sur des techniques de traitement automatique de la langue. Ce type d’approche textuelle souffre de plusieurs limites liées à l’ambiguïté et à la richesse de la langue naturelle. Des résultats non pertinents, incluant par exemple des homonymes des termes de la requête, pourront être renvoyés (faux positifs) tandis que des résultats pertinents seront oubliés (faux négatifs) par exemple parce que le document pertinent utilise un synonyme ou un hyponyme au lieu du terme exact indiqué dans la requête. De plus ces approches textuelles ne sont évidemment pas applicables lorsque les ressources recherchées ne sont pas des textes (e.g. des gènes ou des images).
 Cette présentation commencera par expliquer comment la recherche d'information conceptuelle permet de surmonter ces difficultés en s’appuyant sur une ontologie de domaine qui définit à la fois les concepts d’un domaine mais également les relations de généralisation et de spécialisation qui les relient. L'appariement entre requête et ressource repose alors sur l’évaluation de la similarité sémantique (prenant en compte les relations de spécialisation et de généralisation décrites dans l’ontologie) entre le groupe de concepts représentant la requête et ceux représentant chacune des ressources du corpus. Ce type d’approche est notamment utilisé par PubMed via le MeSH pour trouver des documents incluant des éléments plus spécifiques que ceux explicitement demandés par l’utilisateur. Le problème est qu’il devient alors difficile pour l’utilisateur de savoir pourquoi un document lui et proposé (puisque le terme qu’il à demandé n’y apparaît pas) et quels sont ceux où il à le plus de chance de trouver l’information qui l’intéresse (puisqu’il est face à une liste de documents sans indication sur les raisons de leur pertinence supposée).
Pour essayer de résoudre ces problèmes, nous avons donc récemment proposé un Système de Recherche d'Information sémantique, OBIRS (Ontology Based Information Retrieval Systems) qui vise à i) améliorer la pertinence des documents retournés, ii) expliciter la pertinence de ces documents à l’aide d’une représentation graphique et iii) permettre de visualiser graphiquement la diversité de leur adéquation à la requête [1]. Pour le cas spécifique de la recherche d’articles scientifiques, nous avons couplé OBIRS avec un outil de segmentation de texte pour mettre en évidence les passages de l’article en lien avec la requête et permettre ainsi d’accélérer le processus de recherche d’information [2]. Enfin, une des limitations de ce type d’approche est la nécessité de disposer d’une indexation conceptuelle des ressources, ce qui demande une expertise humaine et représente un travail crucial mais fastidieux. Afin d’alléger cette tâche nous travaillons actuellement sur un outil d’aide à l’indexation sémantique capable de proposer une indexation raisonnable pour un document déposé sur une représentation graphique d’un sous ensemble des documents déjà annotés.

[1] Sy, M.F.;Ranwez, S.;Montmain, J.;Regnault, A.;Crampes, M.;Ranwez, V. 2012. User centered and ontology based information retrieval system for life sciences. In BMC Bioinformatics. vol. 13, n. Suppl 1, S4 (12 p.)
[2] S. Ranwez, B. Duthil, M.F. Sy, J. Montmain, P. Augereau and V. Ranwez. How ontology based information retrieval systems may benefit from lexical text analysis Chapter 11, 209-230 in “New Trends of Research in Ontologies and Lexical Resources” Oltramari, Alessandro; Vossen, Piek; Qin, Lu; Hovy, Eduard (Ed.) (2013)

http://www.ontotoolkit.mines-ales.fr/ObirsClient/
 http://obirs.itcancer.mines-ales.fr
https://sites.google.com/site/ranwez/

Date de mise à jour : 28 janvier 2014

Cookies de suivi acceptés