SPECTRE

SPectroscopies pour l’Evaluation et le Contrôle en Temps Réel de l’Etat physiologique de cellules biologiques Au coeur des bioprocédés, l'activité et l'état physiologique des microorganismes constituent aujourd'hui encore des variables difficilement quantifiables. Le projet collaboratif SPECTRE a pour objectif majeur de développer un système en ligne permettant la mesure en temps réel de l’état des microorganismes pendant une fermentation ou une culture de cellules. Il doit aboutir à l'élaboration d'outils génériques permettant le pilotage en temps réel de l'état de compétence des populations microbiennes cultivées.

Date de début de projet

01/09/2012

Date de fin du projet

31/08/2015

Objectifs

Le projet a pour objectif de contribuer à la maîtrise de la synthèse de bioproduits sous conditions de stress en développant de nouveaux moyens de mesure en temps réel de la concentration en biomasse et de l’activité d’une culture microbienne.

Les travaux portent sur :

  • l'utilisation de la spectroscopie diélectrique pour détecter les variations de viabilité qui accompagnent la surproduction de molécules d’intérêt
  • l'association à la spectroscopie diélectrique d’autres techniques spectroscopiques (fluorescence, SRS, Raman…) pour préciser l’état physiologique et le niveau d’activité métabolique

Les domaines d’applications visés sont les biotechnologies pour l’énergie, la chimie verte, l'agro-alimentaire et la santé.

Description

Au coeur des bioprocédés, l'activité et l'état des microorganismes constituent aujourd'hui encore des variables difficilement quantifiables. L'essentiel de l'information est obtenu avec retard à partir de mesures hors-ligne, ou de manière incomplète à partir de mesures indirectes, et reste insuffisant pour permettre le développement de stratégies de conduite qui optimiseraient le potentiel des microorganismes et le développement de procédés à hautes performances (ajouter un exemple). La quantification de l'état physiologique des cellules en temps réel est primordiale pour améliorer la connaissance du métabolisme des cellules et donc pour le contrôle déductif des voies d’intérêt. L'objectif principal de SPECTRE est le développement d'un système permettant la mesure en temps réel de l'état des microorganismes pendant une fermentation ou une culture de cellules. SPECTRE est partiellement dans la continuité des travaux réalisés dans le cadre du programme ANR FASST (ANR-06-BIOE-003-01-FASST : Fermentation Alcoolique d'hydrolysats lignocellulosiques et obtention de Souches adaptées aux Stress Technologiques). Pendant FASST, des méthodes avancées de détermination de la viabilité levurienne ont été mises au point. Associée à des mesures hors-ligne, la spectroscopie d'impédance en ligne a permis d'observer des variations de la conductivité cytoplasmique associées aux stress environnementaux. Grâce à l'analyse automatisée d'images de microscopie, il a été montré que la distribution de taille des cellules et leurs propriétés optiques étaient étroitement corrélées avec la viabilité cellulaire. La spectroscopie d'impédance (SI), opérationnelle depuis une dizaine d'années, fournit une information complexe, mêlant concentration de biomasse et état cellulaire. Elle doit être étayée par des techniques complémentaires afin de donner accès aux variables biologiques que sont la capacitance membranaire Cm, représentative de l'état de la membrane cytoplasmique, et la conductivité intracellulaire si, marqueur témoin des échanges d'ions et d'eau entre les cellules et leur environnement. La détermination du volume cellulaire total, de la viabilité, de la taille des cellules sont requises afin de calculer Cm et si. Des mesures en temps différé, sur des échantillons prélevés en cours de culture, peuvent permettre ainsi d'exploiter, a posteriori, l'information apportée par la spectroscopie d'impédance, mais restent lourdes à mettre en oeuvre et ne sont pas adaptées au contrôle en ligne. Le programme SPECTRE proposé est basé principalement sur :

  • l'étude du couplage de deux technologies innovantes – la spectroscopie optique résolue spatialement (SRS) et la spectroscopie d'impédance (SI) – pour la mesure en ligne de variables marqueurs d'état (taille, capacitance membranaire, conductivité intracellulaire, viabilité…).
  • la mise en oeuvre de moyens de mesure associés (microscopie, cytométrie en flux, densité optique, fluorescence, …) qui permettra la validation de l'information recueillie (SI + SRS)
  • la sélection des variables physiques complémentaires les plus pertinentes pour accroître la robustesse de la mesure d'état, ainsi que les moyens de mesures associés qui, si nécessaire, faciliteraient l'évaluation de l'état physiologique (et des distributions d'état) des populations cultivées.

Le projet doit aboutir à l'élaboration d'outils génériques permettant le pilotage en temps réel de l'état de compétence des populations microbiennes cultivées. SPECTRE réunit des équipes universitaires, expertes en Ingéniérie des Bioprocédés, et une PME, leader dans le domaine de la SRS et des techniques d'analyse de données associées. Chacune des équipes utilisera différentes cellules hôtes pour la production de molécules d'intérêt.

Financement

ANR, Programme Blanc International 2011

Cookies de suivi acceptés